LE COMPTE RENDU DE L'ATELIER N° 4 - ENERGIES

#1
Atelier programme°4 du Plan Climat de Dieppe Pays Normand
Thème Energie

Réunis le 12 juin 2019, les membres du Club Climat ont émis les propositions suivantes.

Renforcer la sobriété énergétique du territoire.

■ Mener de gros efforts pour réduire les consommations liées à l’éclairage public (en collaboration avec le Syndicat départemental de l’énergie).
■ Travailler notamment sur l’acceptabilité des réductions d’éclairage, auprès des habitants.
■ Sensibiliser les copropriétés et les inciter à isoler leur immeuble.
■ Eventuellement en leur proposant de louer leurs toits à des opérateurs d’équipements photovoltaïques, de façon à leur assurer un revenu compensant pour partie le coût de la rénovation.
■ Inciter les communes à faire respecter strictement la loi sur l’extinction nocturne des différents éclairages. Voir https://www.service-public.fr/professio ... its/F24396
■ Développer un Plan Sensibilisation à la sobriété, appuyé sur les compétences de l’Espace Info Energie et la Maison de la rénovation, mais aussi de différents acteurs associatifs (ex : Eco CO2).
■ Mieux communiquer sur les services et formations offerts par l’Espace Info Energie et la Maison de la rénovation, en matière de rénovation, de chauffage, mais aussi d’usages.
■ Multiplier ces formations.
■ Organiser des visites et sensibilisations itinérantes, sur le territoire, pour aller au-devant des habitants.
■ Développer dans les communes des « Ateliers sobriété », formant aux usages et pratiques économes en énergie.
■ Ouvrir les formations aux travailleurs sociaux, afin qu’ils puissent mieux intervenir auprès des ménages à revenu modeste, en situation de précarité énergétique.
■ Mettre en place un système de prêt de tablettes, à destination des habitants, afin qu’à l’aide d’une application dédiée, ils puissent mesurer en temps réel leurs consommations électriques.
■ Conduire avec les différents fournisseurs (électricité, gaz, eau…) des opérations de suivi ludique, comparatif et personnalisé de leurs consommations.
■ Mesurer régulièrement sur l’évolution des consommations de fluides (eau, électricité, gaz…) – commune par commune, voire quartier par quartier. Publier largement ces résultats. Traduire ces résultats en termes de CO2, mais aussi en comparaisons très concrètes (ex : cette baisse correspond à la consommation énergétique annuelle de 400 lave-linge…)
■ Inciter les communes à investir dans des programmes de thermostat en wifi, pour mieux réguler le chauffage et les consommations de leurs bâtiments.
■ Mener une campagne de sensibilisation, incitant les habitants et les acteurs du territoire à vérifier que leur abonnement électrique n’excède pas la puissance nécessaire.
Mettre à profit le potentiel hydroélectrique du territoire.
■ Réaliser une étude du potentiel énergétique lié aux cours d’eau du territoire
■ Potentiel des anciens moulins et des chutes.
■ Potentiel éventuellement offert pour les nouvelles hydroliennes fluviales.
■ Mener une veille active, concernant l’ensemble des nouvelles technologies d’énergies marines ; et bâtir dès aujourd’hui des partenariats permettant d’envisager des projets innovants.
■ Energies hydrolienne (énergie des courants), houlomotrice (énergie de la houle et des vagues), marémotrice (énergie des marées) et ETM (énergie thermique des mers)
Favoriser le solaire, autant que possible
■ Faire réaliser un cadastre solaire, afin d’identifier précisément le potentiel du territoire, et de pouvoir mobiliser les propriétaires concernés (habitants, agriculteurs, entreprises, etc.).
■ Inclure dans les zones à potentiel les plans d’eau (solaire flottant) et les délaissés (voir avec l’Ademe)
■ Inciter les habitants à consulter ce cadastre, et leur offrir un accompagnement technique, légal voire financier, dans le cas où leurs propriétés présentent un vrai potentiel photovoltaïque ou thermique.
■ Contacter les propriétaires dont les terrains et/ou les toitures offrent un gros potentiel, pour les mobiliser.
■ Encourager les projets d’autoconsommation locale partagée (une installation sur une toiture d’une surface significative pouvant produire de l’électricité pour le propriétaire de cette toiture, mais aussi pour les voisins immédiats).
■ Inciter dès maintenant les commerces et les entreprises à couvrir leurs parkings d’ombrières solaires.
■ Mobiliser les communes afin qu’elles fassent réaliser par le Syndicat Départemental de l’Energie une étude du potentiel solaire de tous leurs bâtiments.
■ Dans tous les prochains lotissements, imposer autant que possible que les toitures puissent être orientées Sud, et recevoir des équipements solaires.
Développer les projets de récupération de chaleur
■ Mener un projet de récupération de la chaleur fatale de l’usine Nestlé.
■ Développer la récupération de chaleur des eaux usées, pour l’Aquarium.
Travailler sur de projets d’utilisation de la biomasse
■ Récupérer les fermentescibles de l’ensemble des restaurations collectives et des marchés, afin de les valoriser dans une unité de méthanisation.
■ Travailler avec l’Ademe sur le potentiel bois-énergie, en vue de développer de futurs réseaux de chaleur.
■ Développer la méthanisation sur le territoire (utilisation des boues de stations dépurations, de déchets agricoles, de fermentescibles urbains, etc.)
Développer l’éolien.
■ Initier et favoriser avec force les différents projets éoliens terrestres… dés lors qu’ils sont conduits de façon participative, avec les différents acteurs du territoire – à commencer par les habitants.
Etudier les potentiels offerts par l’hydrogène.
■ Mener une veille sur les innovations en matière d’hydrogène.
■ Envisager une production d’hydrogène locale.
Etudier le potentiel offert par la géothermie
■ Faire réaliser au plus vite une étude fine sur le potentiel géothermique des différentes parties de Dieppe Pays Normand.
cron