Agriculture et consommation

#1
Le PETR Dieppe Pays Normand a demandé à un cabinet expert (B&L Evolution) de réaliser un diagnostic de notre territoire, au regard du changement climatique. En quelques graphiques et de façon synthétique : voici ce qui ressort de ce diagnostic, concernant l’agriculture et nos consommations

Cliquer sur l'image pour agrandir
Image

Visualiser le document PDF


A vous de nous dire si cela vous paraît pertinent ; et notamment quels enjeux vous paraissent primordiaux…

Re: Agriculture et consommation

#2
Ludovic et Grégoire Dufour, agriculteurs à Belleville en Caux, gérants de la société FERTIVERT-compostage de déchets organiques-membre des réseaux AGRICULTEURS COMPOSTEURS DE FRANCE et de l'association Sol en Caux.
Tout d'abords, même si le plan Climat est une obligation réglementaire pour nos collectivités, cet outils doit nous être utile pour préparer l'avenir qui sera à n'en pas douter radicalement différent dans 30 ans.

Comment faire aussi bien ou mieux avec moins tout en luttant contre l'adversité climatique?
Nous pratiquons sur la Ferme du Tors à Belleville en Caux l'agriculture de conservation depuis plusieurs années avec succès:
-Séquestration du carbone grâce au compost et aux couverts permanents: de 1.6% de matière organique dans le sol en 2005 à 2.4% en 2018
-préservation des ressources: Fertilisation organique a la place de fertilisation chimique.
-plantation de haies en bande ligno-cellulosique(saules, miscanthus...) pour lutter contre l'érosion, améliorer la qualité de l'eau, maintenir la biodiversité et préserver le paysage
-moins de travail du sol pour éviter la perturbation des micro organisme.

Cette voie se situe entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique(vers laquelle elle tend)
Ces différentes actions peuvent être visibles grâce aux portes ouvertes, journées de formations aux jeunes étudiants agricoles ou professionnels désirant se renseigner sur des pratiques alternatives.

Plan d'action proposé(et à compléter)
-Formations à la vie du sol
-Soutenir la plantation des haies notamment ligno cellulosique
-Etudier des actions de groupe pour valoriser financièrement le stockage du carbone dans le sol
-soutenir les agriculteurs produisant et auto consommant de l'électricité photovoltaïque ou tout autre ressource disponible(biomasse, vent...)


Nous pensons:
- qu'avec nos sols en bonne santé,
- une moindre utilisation de pesticides ou produits de biocontroles(et en tous cas à bon escient),
- une meilleure efficacité énergétique de nos exploitations agricoles,
l'agriculture du territoire Dieppe Pays Normand pourra s'adapter efficacement aux enjeux important à venir

Re: Agriculture et consommation

#4
Bonjour ! Je m'appelle Séverine.
Je pense qu'il faudrait accompagner et former les agriculteurs qui le souhaitent pour qu'ils sachent comment travailler différemment. Malheureusement, on leur a souvent appris que leur métier se faisait uniquement avec l'utilisation de produits chimiques et de manière intensive. Pourtant, il existe des alternatives parfois tellement évidentes qu'on n'y pense pas ! Pourquoi cultiver des champs entiers de maïs, acheter des aliments de provenance et de composition douteuses pour nourrir des vaches alors que l'herbe ferait l'affaire ? De même, pourquoi produire tant de lait pour le jeter dans les égouts alors que certains meurent de faim ?

Re: Agriculture et consommation

#5
Bonjour, suite à l'atelier d'hier d'idées plan climat.
Avec le fait de ne pas avoir pu m'exprimer sur le sujet tabou "produits phytosanitaire" et apparement non légitime pour en discuter, alors que j'ai travaillé dans le secteur du végétal pendant 10 ans, d'avoir eu l'agrément de vendre et traiter en pratique et théorie, et d'entendre parler uniquement de profit et valeur économique au détriment de la biodiversité et d'avoir notre DJA (dose journalière de produit(s) admissible) quotidienne a pu me faire bondir à table, mais lors d'un débat, forcement certains peuvent être septique, donc, le forum va me permettre de glisser, une, voir plusieurs idées pour réduire voir éviter les produits phyto.
- Pour les cultures maraîchère une marque de robots agricoles a vu le jour depuis un petit moment: "Naïo technologies".
- Le désherbage thermique et vapeur.
- Créer des herbages pour ralentir et éviter les adventices.
- Utiliser les drones agricole pour repérer les zones qui auront réellement besoins d'engrais ou pesticides.
- Préconiser la culture raisonnée à la place de l'agriculture conventionnel.
- Recréer les bocages et réintroduire la biodiversité.
- Être à l'écoute de Claude Bourguignon.
cron